Les pronostics sportifs gratuits du jour oddslot Pronostic Sportif Professionnel

Le blog des tendances retail

écran formation mode1

Former à la « culture mode » à distance

0

Pendant la période Covid-19, tout le monde a appris à rythmer ses journées avec Zoom, Teams ou Slack. Ces outils de travail à distance et plateformes collaboratives ont envahi nos vies. Avec des succès et des limites, surtout dans un domaine comme le merchandising.

écran formation mode1Hélène Lafourcade, Directrice de l’agence de global merchandising Good2Know, collabore régulièrement avec des enseignes de prêt-à-porter, décoration, beauté, etc. pour former leurs équipes. En avril et mai, elle a animé des sessions à distance pour des directeurs de magasin. « J’étais déjà intervenue dans cette enseigne, à la demande de La Fabrique, l’école des métiers de la mode. L’objectif était d’apprendre à ces directeurs à acquérir une culture mode pour apporter autre chose en point de vente et développer un axe différenciant. Pour prolonger les séances réalisées en présentiel, ils m’ont proposé de mettre en place une classe virtuelle pendant la crise. »

Les atouts et les limites du distanciel

Tendances actuelles, associations de couleurs, mix & match, origine des inspirations… Hélène a balayé tous les aspects de mise en valeur d’une collection, en partant de l’histoire de la mode. « Ces notions pédagogiques peuvent se traiter sans problème par visio. Je demandais aux 15 participants d’arriver ¼ d’heure avant le début de la séance pour finaliser tous les réglages. Car le principal souci de ces connexions, ce sont les micros ou les caméras qui ne fonctionnent pas, les différents débits internet, ceux qui ne savent pas comment utiliser les outils pour écrire ou chatter… » Au-delà de ces réglages nécessaires, Hélène a trouvé parfois difficile de faire contribuer les plus réservés, ceux qu’il faut solliciter davantage pour qu’ils s’expriment. « C’est une des limites des formations à distance, le format est moins interactif qu’en face à face. »

Partager son moodboard à l’écran

Selon les sujets, la pédagogie à distance permet de faire travailler les participants de manière très intéressante. Sur l’histoire de la mode par exemple, Hélène a demandé à chacun d’élaborer un moodboard avec des mots et des images, pour illustrer les tendances. « Ils sont allés chercher sur les réseaux sociaux des visuels de créateurs afin d’imaginer des silhouettes. À l’écran, ce type d’entrainement passe très bien et le stagiaire a le temps de bien préparer son exercice entre deux visio. »

Autre mise en pratique très appréciée pendant la formation : concevoir un pop-up store pour présenter une offre mode, d’une manière éphémère et événementielle. « Pour cet exercice, chacun a réfléchi à un storytelling à partir d’un segment de la collection de l’enseigne. Le soir, nous mettions tous les travaux en commun et nous faisions le point, ça a très bien fonctionné », reconnait Hélène.

Théâtralisation du point de vente, de préférence sur site

Comment habiller un mannequin, créer un podium, rendre les silhouettes attractives ou réaliser du stylisme autour des produits pour les mettre en valeur ? Ces notions font partie des formations délivrées par Hélène, mais elles se déroulent en général sur place, en magasin. « C’est difficile de traiter ces sujets à distance, car rien ne vaut l’expérience terrain. Avec le groupe, je me déplace dans le magasin, nous choisissons ensemble les articles dans les rayons, les mannequins et nous composons des ambiances. Ils réalisent une théâtralisation et je corrige. Cet exercice « avant/après » est très efficace sur place, avec des résultats immédiats. D’autant que cette scénographie est peu coûteuse puisqu’on utilise des produits existants.

Dans les enseignes où j’ai formé les équipes de vente à cette technique, le chiffre d’affaires a toujours augmenté. On aborde concrètement le merchandising de séduction. J’insiste beaucoup sur l’importance de raconter une histoire au client, un storytelling qui fait émerger des points différenciants. Aucun magasin ne doit copier, mais au contraire afficher sa personnalité et proposer une expérience d’achat unique. »

Bientôt des retail tours virtuels ?

Sollicitée par La Fabrique, mais aussi par la Fédération de la Maille, par HubMODE  et aussi par des clients russes pour mettre en place des webinaires et formations on-line sur la mode et le merchandising, Hélène réfléchit à différents formats. « Les croisiéristes font voyager leurs clients en créant des conférences avec photos et vidéos. Ça peut être une piste pour organiser des retail tours virtuels à Paris, Londres, Milan, New York ou encore Singapour, des lieux que je connais bien et sur lesquels j’ai déjà beaucoup d’informations. À partir d’un plan de la ville montré à l’écran, on visite tel ou tel quartier et on découvre les vitrines et les intérieurs de magasins intéressants. » Un projet innovant à suivre…

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Séduire, innover et rentabiliser votre point de vente